Les nouveaux intellos précaires, d’Anne et Marie Rambach, chez J’ai lu.

Pas toujours rassurant, mais un tour d’horizon assez complet de la précarité et de ses enjeux. Je le mentionne ici parce que les types NF ont le chic pour choisir des professions
aussi exigeantes que peu rémunératrices…

A lire absolument si vous êtes scénariste, journaliste-pigiste, architecte, chercheur, etc.

« Les intellos précaires, qui ont tant de difficultés à parler argent et droits, doivent savoir que ceux d’entre eux qui s’en tirent le mieux sont ceux qui posent leurs exigences et n’acceptent pas tout » p. 427.

Publicités
Cet article, publié dans Détente, Sur mes étagères, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s