Devenir l’ami(e) d’un(e) INFJ (traduction depuis le blog anglophone de Marissa)

Je viens de lire un article que je trouve très juste, qui explique comment devenir ami(e) avec un(e) INFJ. L’auteur, Marissa, m’a gentiment autorisée à le traduire… vous trouverez l’original ici :
https://marissabaker.wordpress.com/2014/10/13/how-to-be-friends-with-an-infj/comment-page-1/#comment-1366

Et la traduction ci-dessous (pour simplifier, je laisse tout au masculin, mais il va de soi que les conseils fonctionnent également au féminin) :

Alors que j’essayais de décider quel serait mon prochain sujet, je me suis aperçue que « comment devenir ami avec un INFJ » était l’une des principales recherches sur mon blog cette dernière semaine. J’ai déjà discuté la question de l’amitié dans d’autres posts au sujet des INFJ, mais je n’ai jamais écrit un post entier à ce propos. C’est aussi une chose à laquelle je réfléchis ces derniers temps et un sujet de conversation qui n’est pas rare entre moi et certains amis proches.

Si vous voulez vous lier d’amitié avec un INFJ, ou en connaitre un mieux, il y a quelques points majeurs à garder en tête. Certains sont vrais pour toutes les amitiés, et particulièrement celles avec les INFJ, d’autres sont plus spécifiques aux INFx. Ce sont aussi de bonnes bases si vous vous intéressez à un INFJ sur le plan amoureux et souhaitez que celui-ci vous remarque.

Cinq conseils pour les relations

1/ Prenez l’initiative

Les INFJ utilisent le Sentiment extraverti (Fe) pour entrer en relation avec le monde extérieur. Cela signifie que nous pouvons puiser de l’énergie dans les interactions émotionnelles et apparaître plus extravertis que d’autres introvertis. C’est également vrai des ISFJ, qui sont souvent considérés comme les plus « extravertis » des introvertis car ils aiment beaucoup les gens.

Malgré tout, nous sommes des introvertis et sommes plus à l’aise pour parler avec des gens que nous connaissons déjà. Si vous voulez connaître un INFJ, vous devrez sans doute être celui qui amorce la conversation. Cela nous indique que vous souhaitez nous parler, ce qui nous met à l’aise puisque nous n’avons plus à nous inquiéter de savoir si nous nous imposons alors que vous préféreriez faire autre chose (NDT : si nous nous inquiétons de ce point, c’est parce que l’inverse arrive couramment… soyez attentifs à notre niveau d’intérêt et n’hésitez pas à nous proposez une porte de sortie en cas de doute, nous apprécierons…).

2/ Soyez authentiques

L’association de l’intuition introvertie (Ni) à Fe donne aux INFJ une capacité d’empathie presque surhumaine. Beaucoup d’INFJ ressentent littéralement les émotions des autres personnes, et nous percevons rapidement les indices non-verbaux qui ne coïncident pas avec les mots prononcés. Nous ne sommes peut-être pas capables de dire ce que vous gardez pour vous ou ce à propos de quoi vous mentez, mais nous savons que vous n’êtes pas franc et c’est un sérieux répulsif.

Si un INFJ vous suspecte de ne pas être authentique, il perdra rapidement tout intérêt pour vous. Si vous êtes une nouvelle connaissance, il évitera peut-être simplement de vous revoir. S’il ne peut vous éviter, il discutera poliment avec vous mais de manière superficielle. Nous ne confions pas notre être véritable à des gens dont nous ne parvenons pas à décrypter l’être véritable.

3/ N’ayez pas peur de creuser

Les INFJ ne s’intéressent pas aux conversations superficielles. Nous préférons avoir un petit nombre d’amis proches que beaucoup de relations distantes. La façon dont on utilise le mot « ami » m’a toujours ennuyée par son imprécision. J’ai des connaissances, des amis et des amis proches, mais je les appelle tous « amis » pour éviter d’offenser quelqu’un qui se croirait un ami alors que je ne le considère que comme une connaissance. Les gens qui rencontrent des INFJ croient souvent qu’ils les connaissent bien, alors que l’INFJ pense « en fait, ils ne me connaissent pas du tout ».

Si vous voulez devenir l’un des amis proches d’un INFJ, vous allez devoir faire un effort pour aller au-delà du superficiel. Les INFJ réagissent très bien à cela, donc une fois que vous aurez montré que vous souhaitez aller au delà de la discussion de comptoir, le partage ira dans les deux sens. Nous aimons la conversation et nous parlerons autant que nous écouterons si nous nous sentons en sécurité et intéressés. Voici un super article intitulé « comment transformer la discussion de politesse en conversation intelligente (How To Turn Small Talk Into Smart Conversation ). Lorsque j’ai lu ça, en tant qu’INFJ, j’ai pensé « Je voudrais que plus de gens s’introduisent ainsi, j’aurais beaucoup plus envie de leur parler ».

4/ Soyez patients

Même si vous avez fait le premier pas pour initier cette amitié, été complètement honnête et encouragé des conversations profondes, un INFJ peut avoir besoin d’un moment pour vraiment s’ouvrir. Nous avons beaucoup de couches différentes et plus notre amitié avec vous sera stable depuis longtemps, plus nous vous laisserons voir de couches. Les INFJ ont une perception instantanée de la confiance qu’ils peuvent ou non accorder à quelqu’un, donc les premières impressions sont importantes, mais nous modifions aussi notre impression selon ce que nous observons de votre comportement avec le temps. Une mauvaise première impression peut être rattrapée si nous constatons que vous faites un effort pour être amical et fiable, et une bonne première impression accrue si nous voyons que ce que nous avons déjà partagé avec vous reste entre nous.

La patience joue aussi un rôle pendant les conversations. Les INFJ ont du mal à transcrire toutes leurs pensées en mots. Si le sujet de la conversation est une chose à laquelle ils ont déjà réfléchi, ils peuvent parler vite et avec cohérence. Si c’est un sujet nouveau et inconnu, nous feront typiquement l’une ou l’autre chose : 1/ approuver de la tête et faire quelques commentaires génériques alors que notre cerveau cherche frénétiquement à trouver quelque chose à dire. En général, ce « quelque chose » surgit une semaine plus tard sous la douche 2/essayer de verbaliser nos pensées et de les agencer tout en parlant. L’idée finale peut mettre du temps à émerger.

La seconde réaction est celle que vous voulez obtenir dans une amitié avec des INFJ. Si nous sommes assez à l’aise pour réfléchir tout haut, cela signifie que nous vous faisons confiance. Du moment que vous nous donnez du temps pour trouver une réponse plutôt que nous regarder comme si nous étions idiots, nous nous relaxerons et la conversation pourra avancer. Si vous nous coupez et sautez aux conclusions sur ce que nous pensons avant que nous n’ayons eu le temps de nous exprimer, nous aurons l’impression que vous n’êtes pas vraiment intéressés par ce que nous pensons et hésiterons à nous confier à vous plus tard.

5/ Ne nous trahissez pas

Les INFJ sont rancuniers. Nous pouvons pardonner facilement (selon les circonstances), mais nous n’oublions pas. Ce n’est pas une chose dont je suis fière, mais c’est ma réponse automatique. Plus vous vous rapprochez d’un INFJ, plus il sera difficile de revenir à une amitié proche après que vous nous ayez blessés. Plus nous vous apprécions et avons investi en vous, plus nous vous donnerons de chances, mais il y a un moment à partir duquel nous renonçons et vous expulsons hors de nos vies.

Un INFJ peut ne pas complètement couper les liens avec quelqu’un qui l’a blessé (selon la nature de la trahison), mais il va prendre ses distances. Par exemple, si vous donnez à un INFJ l’impression que vous voulez avoir avec lui une correspondance régulière pleine de grandes questions existentielles avant de l’ignorer pendant trois mois et d’oublier de répondre à la moindre de ses questions quand vous répondez, il n’éprouvera aucun intérêt à poursuivre la correspondance.

Pourquoi s’embêter ?

Pourquoi alors faire tous ces efforts ? Que retireriez-vous d’une relation avec un INFJ ?

Les INFJ sont étonnamment amusants à fréquenter. Nous avons un grand sens de l’humour, adorons être spontanés à l’occasion, et pouvons parler de pratiquement tout ce que vous voulez. Mais vous ne verrez rien de tout cela tant que vous ne ferez pas l’effort de devenir nos amis. Avant ça, l’INFJ circulera à l’arrière-plan (loin des autres personnes) ou se fondra dans le paysage comme un caméléon (avec les autres personnes) pour éviter des interactions superficielles stressantes.

Les INFJ écoutent également volontiers et aiment offrir des conseils. Parfois, nous avons l’impression d’être le thérapeute de nos amis, mais cela nous gêne rarement. Nous voulons aider et sommes doués pour réserver notre avis. Étant donné notre niveau d’empathie, nous sommes rarement surpris par quelque chose que vous nous dites même si vous pensez avoir réussi à bien le cacher. Une fois que c’est dit, nous écoutons avec compassion, posons des questions et cherchons à comprendre pleinement ce qui se passe avant de proposer des suggestions ou une forme de jugement quelconque.

Nous sommes aussi profondément loyaux. Nous ne laissons pas beaucoup de gens s’approcher et nous voulons conserver les rares qui deviennent effectivement nos amis.
Nous ferions pratiquement n’importe quoi pour garder dans nos vies les gens que nous aimons. Les INFJ prennent du temps pour construire leurs relations, cultivent des amitiés qui vont en s’approfondissant, et se tiennent au courant de ce qui se produit dans la vie des êtres auxquels ils tiennent.
Nous sommes pleins de soutien, encourageants et prêts à nous adapter pour rendre les autres heureux du moment que cela n’entre pas en conflit avec nos valeurs principales. Alors sortez et commencez à devenir amis avec des INFJ. Je ne pense pas que vous le regretterez !

……………………….
Fin de la traduction et petit editing de ma part : aussi justes que me paraissent tout ces conseils, il y a un facteur auxquels ils ne peuvent rien changer et qui est celui de la sympathie réciproque, qui ne peut être forcée…

Publicités
Cet article, publié dans Articles de fond, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s