Questions existentielles

Je ne me souviens pas d’une période de ma vie au cours de laquelle je ne me sois pas demandé « Comment vivre ? »  Dit ainsi, cela peut sembler horriblement pompeux, mais c’est mon expérience. Je n’arrive même pas à concevoir que l’on puisse ne pas se poser cette question. D’une certaine manière, toutes mes lectures, tous mes actes sont motivés par cette interrogation centrale. Mon intérêt même pour le MBTI et le statut d’INFJ en relève également, puisqu’il m’a permis de mieux appréhender ce en quoi j’étais « singulière » (comme dirait ma psy 😉 ) par rapport à d’autres personnes, mais aussi ce que je pouvais apporter et ce qui pouvait m’être apporté par d’autres, INFJ ou non. Comment vivre ensemble.
De temps en temps, je « tombe » sur une nouvelle personne qui pourrait m’apporter des clés. Cela fait un moment à présent que je suis convaincue que la réponse ne me viendra pas d’une personne, ou d’une philosophie, ou d’une expérience. Je crois (au sens fort, c’est ma « profession de foi ») que c’est à chacun de nous de faire son « mix ». J’irai jusqu’à dire que chercher une solution unique est une démarche de facilité, un peu paresseuse. Je peux comprendre que cela soit tentant, j’ai moi-même été tentée… mais ne sommes-nous pas tous différents ? à quoi rime alors de chercher une solution qui soit la même que celle de mon voisin ? Est-ce que je lui emprunte ses chaussures, sans me soucier de mon confort, de mes goûts, des ampoules qu’elles vont créer sur mes propres pieds ?
Non. Pourtant parfois, je vois de très jolies chaussures aux pieds de l’une de mes collègues, et j’en prends note, j’en cherche de similaires, je vais les essayer, parfois… De la même manière, il m’arrive de trouver une nouvelle source d’inspiration.
C’est le cas aujourd’hui. C’est tout frais, je suis donc toute contente, je n’ai encore rien lu dans l’intégralité de cet auteur donc je ne peux pas m’engager plus que ça à son sujet, mais elle me paraît tellement prometteuse, ses remarques résonnent tellement avec mes problématiques de vie, que j’avais envie de vous la faire connaître. C’est une INFJ américaine qui me l’a fait découvrir (comme par hasard… 😉 ) et son nom est Martha Nussbaum. Elle est visiblement très connue outre-Atlantique, mais moi, je n’en avais jamais entendu parler… C’est une philosophe qui s’appuie sur la littérature de l’Antiquité pour développer son propos, ce qui n’est pas la moindre des choses qui me parlent dans son approche !
J’ai trouvé un article très intéressant (mais très dense) en français à son sujet, qui propose quelques extraits de son travail portant sur la justice, les femmes, la littérature :
« Si nous voulons promouvoir les attitudes qui favorisent le bon fonctionnement d’une société juste, un travail d’examen et d’éducation des sentiments est de mise, qui va mettre l’accent sur le développement de sentiments comme la compassion, par exemple, ou encore des attitudes particulières à l’égard de la vulnérabilité du corps humain. »

« Je défends l’imagination littéraire précisément parce qu’elle me semble être un ingrédient essentiel de l’attitude éthique qui nous demande de nous préoccuper du bien de personnes différentes dont la vie est éloignée de la nôtre »

« pour devenir citoyens du monde, nous ne devons pas seulement accumuler des connaissances ; nous devons aussi cultiver en nous-mêmes une capacité d’imagination sympathique qui nous permettra de comprendre les motivations et les choix de personnes différentes de nous-mêmes »

Sinon, pour les anglophones, je l’ai découverte via l’excellent site « Brainpickings » (je regrette toujours de ne pas avoir l’énergie et le temps de le suivre plus régulièrement, ça doit être un site de Ne-dom, à passer constamment ainsi d’une idée à l’autre…) :
https://www.brainpickings.org/2014/03/14/martha-nussbaum-bill-moyers-world-of-ideas/
https://www.brainpickings.org/2012/10/12/martha-nussbaum-take-my-advice/

J’espère que ça vous aura donné envie de la découvrir… n’hésitez pas à commenter si vous la connaissez ou si vous êtes amenés à la lire, mais aussi si vous avez envie de partager des auteurs qui vous « parlent ». Après tout, ici, c’est un « coin lecture » 😉 !

Publicités
Cet article, publié dans thoughts / réflexions, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Questions existentielles

  1. Christo dit :

    Hello/bonjour,
    déjà passé par les catégories HPI et HSP qui m’ont beaucoup apporté mais manquaient un peu d’horizon concernant « les autres », ce gros 90-99,99% de personnes différentes de « nous »/moi, c’est avec grand plaisir que je découvre la proposition combinatoire de l’approche MBTI, et finalement sans grande surprise que je me suis retrouvé classé iNFj dans tous les tests essayés.
    Découvrant ce blog que je vais me faire un devoir et un plaisir d’explorer méthodiquement au gré de ma fantaisie je ne peux qu’acquiescer au son de ce post qui susurre une mélodie bien familière à mon oreille.
    Pour faire écho à cette préoccupation de manière sensible et décalée je conseille de (re)voir le magnifique film « Les Ailes du désir/ Der Himmel über Berlin » de Wim Wenders, où des anges tournent autour des humains et cherchent à saisir et embrasser le mystère de l’existence terrestre.
    Dans une scène chère à mon cœur située un soir de pleine lune dans la caravane-vestiaire d’un cirque en transit sur un terrain vague, Marion, la sublime et bouleversante trapéziste à la voix chaude et douce, se demande en monologue intérieur :  » Comment vivre ? Ce n’est peut-être pas ça la question ? Comment penser ? » Et l’ange qui accompagne ce moment d’acquiescer….
    Pas de réponse articulé dans ce moment mais la présence puissante d’un charme et d’une émotion mêlée à l’éthique.
    Je ne suis pas un fervent pratiquant des classifications à outrance et ne m’amuserais pas à dire « ce film est sans (aucun) doute un must INFJ » mais simplement : « je me reconnais dans de nombreuses lignes de force et de fracture du type générique infj et j’aime ce film »; je vous le suggère chaleureusement pour travailler à réduire la tension hyper-intuitif VS difficulté à exister (seulement) au niveau de son corps : il me semble que le parcours de l’ange propose à cet effet une possible solution à cette épuisante tentation de l’omniscience façon caisse de résonance émotionnelle du monde : un chemin de joie et d’amour qui est aussi un chemin de choix.
    Tout ça est plus lyrique qu’assertif mais j’imagine qu’on ne se refait pas! Je fais confiance à l’intuition pour trouver son chemin dans ces propos et vous dis MERCI pour ce support et ce partage, et sans doute à bientôt pour d’autres partages et commentaires.

    • tyayana dit :

      😀 Bonsoir ! BIENVENUE !!! Je vous répond seulement maintenant parce que vos commentaires m’ont tellement plu que je me suis empressée d’aller visionner le film ! Merci de me l’avoir fait découvrir. Honnêtement, je n’ai pas trop accroché « pendant », peut-être aussi parce que je l’ai vu en allemand
      sous-titré anglais, donc c’était un peu compliqué. J’avais du mal à m’impliquer émotionnellement, de part le parti pris du début du film. Mais par contre plus j’y repense, plus ça me parle. C’est vraiment un film très riche, assez fascinant par bien des aspects et je pense qu’on pourrait facilement argumenter sur le fait qu’il ait des « aspects INFJ ». C’est amusant parce que j’ai ouvert pour d’autres raisons un document dans lequel j’avais indiqué des titres de films allemands à voir pour travailler la langue et il s’y trouvait… conseillé par un INFJ ! (petit monde que le nôtre…)

  2. hardkounet dit :

    Tout à fait d’accord sur l’idée de faire son propre mix. Clairement, voilà pour moi la différence fondamentale entre religion et croyance : adopter les idées de quelqu’un d’autre, ou forger (ou découvrir) les siennes.

    « De temps en temps, je « tombe » sur une nouvelle personne qui pourrait m’apporter des clés.  »
    Bon, j’espère que je t’ai apporté quelques clés alors. 😉

    Elle m’a l’air assez intéressante cette philosophe, en effet. De toute manière, une pensée basée sur la littérature, c’est le bien!

    Sinon, je te rassure, même les Ne-dom ne peuvent pas suivre avec Brain pickings : là tout de suite, j’ai 18 onglets ouverts sur ce site. Et c’est un petit jour.

  3. jpdu dit :

    oui il faut faire son mix ! En même temps le monde regorge d’ingrédients tellement divers, que les possibilités de recettes sont infinies… Nous nous nourrissons de millions d’ingrédients divers, faisons notre mix, et accouchons de diverses recettes maisons avec lesquelles nous avançons dans l’existence, et qui nous aident à répondre à la question « Comment vivre ? ».
    Accouche de ta propre recette, aurait dit Socrate, et ramène nous ça ce soir, on fait un banquet.

  4. Ping : Prudence, prudence… | Le coin lecture des Infj

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s