PerSpective

A deux reprises ces derniers mois, j’ai passé quelques jours dans le « monde des S ». Comprenons-nous bien : certes, au quotidien, notre vie est gouvernée par nos sens et nous vivons, matériellement parlant, dans un monde de sensations. Néanmoins, les personnes à dominantes intuitives dont je fais partie tendent à rechercher un environnement plus conforme à leurs préférences, que ce soit par le biais de la compagnie de personnes intuitives comme nous le sommes et/ou d’activités et/ou de lieux qui nous correspondent. Ceux-ci sont en général caractérisés par une stimulation sensorielle sinon basse, du moins stable et/ou « unique » (par opposition à une stimulation multi-sensorielle forte, type, euh… boite de nuit, où s’associent une musique très forte, les jeux de lumière, la proximité d’autres personnes, l’effet de l’alcool…). Certes, c’est peut-être exacerbé dans mon cas par le fait que je me reconnaisse dans un profil hypersensible et que je sois passée par des périodes un peu difficiles qui me poussent à privilégier ma zone de confort, mais quelque chose me dit que je ne suis probablement pas seule.
Si votre scolarité a ressemblé à la mienne, c’était un long tunnel d’incompréhension et de solitude. Le monde des S. Un univers cru, bruyant, souvent violent. Un univers dans lequel tout ce qui me paraissait important était dénigré, tout ce qui me paraissait superflu encensé. Ou personne ne s’intéressait à moi. Je n’avais qu’une hâte : en sortir.

Et pourtant, comme je l’ai écrit au début de cet article, je commence à y refaire délibérément des incursions. Ça me prend de temps en temps, d’abord parce que je me dis que je ne peux pas complètement ignorer la manière dont vit plus de la moitié de la population (les chiffres varient, mais les iNtuitifs sont toujours en infériorité numérique), ensuite peut-être à cause de ma fonction inférieure, la Sensation Extravertie, qui se développe tout doucement. Et puis dernièrement, eh bien …  il faut bien avouer que dans le monde des iNtuitifs  Introvertis, les périodes difficiles, elles sont particulièrement sombres. C’est un puit sans fond de questionnements existentiels… et parfois, je n’en peux plus, je veux un break, un peu de légèreté, rejeter le poids du monde que je sens sur mes épaules… et s’il y a une chose que les adeptes de la Sensation Extravertie savent faire, c’est changer les idées.

Je suis donc partie avec des amis dont la fonction dominante est la Sensation et j’ai réalisé quelque chose. Quelque chose de fort. Un changement de paradigme, même.
J’ai passé de bons moments (non, ce n’est pas ça, le changement de paradigme, hein ! j’ai déjà eu de bons moments avec des amis S, quand même…), je suis rentrée chez moi et j’ai commencé à réfléchir à ce que j’avais vécu. D’abord, je n’avais pas eu le temps de réfléchir pendant. Nous étions passés d’une activité à l’autre, d’une discussion à la suivante sans que je trouve un moment pour réfléchir à ce que je faisais ou ressentais. J’avais juste une impression d’ensemble positive, donc je me suis laissée porter.

J’ai réalisé après coup qu’il n’y avait eu aucun moment de ce que j’appelle « partage », c’est à dire ces discussions à cœur ouvert le soir avant de se coucher, le récit des derniers événements marquants de nos vies, etc. Ces partages sur lesquels je fonde mes amitiés les plus précieuses. Et pourtant, j’avais quand même passé un bon moment. Et c’est là qu’il y a eu le changement de paradigme : je venais d’expérimenter le partage « à la façon S(ensation) ».
J’ai soudain compris pourquoi j’avais eu une période difficile avec mon amie ESFJ, qui voulait qu’on « fasse des activités ensemble » alors que je n’avais qu’une envie « parler des choses importantes ». L’amitié pour les personnes gouvernées par la Sensation ne prend pas la même forme que pour celles qui le sont par l’iNtuition. Ce qui m’a conduit à ré-évaluer toute mon enfance/adolescence : je ne me sentais pas comprise par ceux qui m’entouraient parce qu’ils ne me posaient pas les questions importantes à mes yeux… mais elles ne l’étaient peut-être pas aux leurs…

Là où les iNtuitifs partagent leurs expériences, même lorsqu’ils ne les ont pas vécues ensemble, à travers l’analyse de ce qu’ils ont vécu et ressenti, les personnes qui privilégient la Sensation veulent partager des moments ensemble, même si ce ne sont pas les plus importants. Et cette succession de moments leur permet de « connaître » l’autre, à travers ses réactions, sans qu’il soit forcément important de connaître ses motivations.
Être ensemble.
Juste être.

Publicités
Cet article, publié dans Articles de fond, thoughts / réflexions, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour PerSpective

  1. Laurence dit :

    J’ai vécu cela, il me semble, lors d’un atelier de rigologie 😀. C’est la première fois que je participais à ce genre d’atelier. C’était un partage très joyeux, très physique pour moi qui bouge rarement mon corps et très ressourçant. Jouer et rire ensemble sans réfléchir, vraiment bon pour le moral. Parfois j’accepte ce genre d’expérience lorsque mon intuition me dit « vas-y! » .

  2. kat dit :

    Bonjour, article magnifique!!! Je suis une ENFP mais j’adore les INFJ et P vous êtes tellement intriguant pour moi! Derrière un regard de glace parfois sans émotion se cache un véritable volcan qui ne demande qu’à rentrer en irruption si la bonne personne pour partager ce moment est trouvé…j’ai beau être extravertie, je rencontre les mêmes difficultés que vous, la profondeur des âmes est dure à sonder dans une majorité de sensations toujours plus folles les unes que les autres…En plus d’être homo, je me demande si je ne suis pas entrain de virer ma cuti en « I » lol

    • tyayana dit :

      Bonsoir Kat,
      Merci pour ce commentaire enthousiaste et désolée pour ma réponse tardive ! à force d’attendre d’être « d’humeur », je me fais rattraper par les obligations personnelles… Votre vision des INFJ/P est tout à fait juste et la fascination réciproque ! Votre enthousiasme et votre curiosité doublée de profondeur font merveille chez nous autres 🙂 Quant au fait de « virer I », les ENxP sont connus pour être les plus introvertis des extravertis, donc cela n’est pas nécessairement surprenant. Chez tout individu équilibré, il est légitime que les tendances alternent selon les périodes et les circonstances extérieures.
      Et puisque je réponds si tardivement, j’en profite pour faire une chose que je n’aurais pas pu faire avant et vous souhaiter une belle année 2017 et des relations intéressantes 🙂 !

      • kat dit :

        Bonsoir Tyayana,
        Je viens de lire votre dernier article, donc j’hésite à vous la souhaiter également, mais cela serait un manque d’enthousiasme du bon ENFP que je suis :), alors avec beaucoup de joie et de spontanéité même si je ne vous connais pas : tous mes voeux pour 2017, qu’il ne vous manque ni sourires, ni bonheur, ni santé, que l’amour et l’amitié débordent de sincérité dans votre vie et qu’ils soient toujours de bonne compagnie!

        J’ai parcouru une bonne partie de vos articles et je les trouve sincèrement très intéressants! je n ‘ai jamais rencontré d’INFJ dans ma vie et je suis novice avec le MBTI. Cela dit, je trouve cet outil génial pour le développement personnel et la compréhension d’autrui, tant sur le plan pro que perso! Couplé avec l’ennéagramme qui concerne plus la partie inconsciente et émotionnelle, cela répond parfaitement à ma curiosité naturelle qui pour le coup ne pourra être assouvie rapidement tant il y a de choses à comprendre et a explorer… On pourrait sauver le monde avec ça!

        J’ai rencontré il y a peu une personne que j’apprécie énormément, peut être même trop et qui semble coller du peu d’information que j’arrive à capter et analyser, au profil INFJ! Vous êtes de vrais caméléons si je puis me permettre, vous avez une facilité incroyable à pouvoir activer un S ou un T pour un non initié surtout quand vous vous êtes peu livrés. J’appelle moi « peu livré » le fait de ne pas connaitre votre vie de vos 3 à 50 ans au bout de 8 mois, ce qui pour moi paraît incroyable quand j’apprécie réellement quelqu’un :)!

        Mais je comprends parfaitement le fonctionnement et je le respecte, surtout quand le masque mis en place en mode protection comme vous le dites « quand on en a pris plein la gueule… », est activé! Cela dit, pour mon petit ENFP, la patience est une vertu difficile à acquérir mais j’y travaille…

        Votre post sur la question de l’amour avec a ou A m’a touché. J’ai lu un livre il y a peu de temps de DAVID RICHO (Psycho: être adulte en amour). Il explique que l’état amoureux (passion attirance du début), n’est pas la même chose que l’Amour, qui lui est un choix à l’issu de cette période. La grande difficulté est donc d’arriver à choisir le/la bon/ne partenaire, sans se laisser aveugler par la magie et la passion du moment qui ne garanti pas un amour véritable aussi agréable soit il…Cela sous entend de bien se connaitre sois même, identifier ses besoins et blessures potentielles conscientes ou non qui nous fond parfois reproduire les même mauvais schémas…La capacité de vivre en « pleine conscience » le moment présent est sans doute une aide non négligeable.

        Je devrai peut être me mettre au yoga…

        Sur ces belles paroles, je vous souhaite une bonne nuit!

        Amicalement ENFP 🙂

      • tyayana dit :

        Merci pour ces très beaux vœux, ça me touche. J’ai réfléchi depuis mon article, et je pense qu’il faut une certaine forme de confiance et d’énergie pour prononcer des vœux, si on le fait sincèrement. En ce moment je ne l’ai plus autant qu’avant, mais j’apprécie de les recevoir.
        Bon courage pour l’enquête avec votre possible INFJ ! en général, nous nous dévoilons aux gens que nous apprécions et en qui nous avons confiance, donc il faut juste être patient. Et prendre en compte que notre « adaptation » sera particulièrement grande dans un groupe : pour repérer les traits INFJ, rien ne vaut le tête à tête… ou faire faire un test (cette personne aura peut-être une révélation ! 😉 )
        Votre remarque sur les huit mois m’a fait sourire, car il y a quelque temps j’ai dit à quelqu’un en parlant d’une autre personne que je c’était une connaissance car je ne la fréquentais « que » depuis six mois. Elle a trouvé ça très, très bizarre ! mais moi, je compte en années…

        Je ne connais pas le livre dont vous parlez, mais je suis tout à fait d’accord avec son contenu tel que vous le présentez. L’écueil pour moi, jusqu’ici en tout cas, a été que les candidats ne résistaient pas à cette démarche plus lente et observatrice. Mais peut-être que c’était dû à mes bloquages internes plus qu’à la démarche, je ne sais vraiment pas…

      • kat dit :

        Bonjour chère Tyayana,
        Je viens de m’inscrire sur le forum du MBTI et j’attends avec impatience 🙂 les 7 jours pour enfin pouvoir poster des mots…
        Je me suis hélas fait écuellée par mon hypothétique INTJ/P pour qui j’avais craqué, à priori l’attirance n’était pas partagée, pourtant j’ai vraiment cru que tout les voyants étaient au vert. Ca m’a mis un sacré coup au moral, surtout pour mon analyse et jugement! Alors peut être était-ce trop tôt et que la réponse ne pouvait être autre! Ou peut être que je me tiens à un espoir illusoire en cherchant des excuses et des raisons ou explications la ou il n’y en a sans doute pas en attendant d’arriver à passer à autre chose… Moi aussi j’ai un peu de travaille à fournir sur moi même, on verra avec le temps ms la patience n’est vraiment pas la qualité 1ère de l’ENFP!

        C’est dingue car pourtant INFJ/P ça collerait plutôt bien ensemble! Mais passer la barrière froide de protection que vous avez est en effet super difficile! Je ne sais pas si c’est les introvertis en général, mais avec vous et vos cousins INFP, il faut y aller à coup de marteau piqueur à plume et travailler sur la longueur pour espérer voir la passion cachée qui vous habite et avoir le droit de la partager… »heureux les fêler car ils laissent passer la lumière », moi je veux voir le volcan sniff
        Cette beauté froide pleine de mélancolie, mon extra empathie n’arrive pas à s’en défaire!
        Je me tiens à ce NON car cette amitiés m’est très précieuse, mais à quel prix??? 3 mois après je n’arrive pas à m’enlever l’idée que je n’ai pas rêver, j’ai pas pu inventer ça! Alors problème d’Ego ou réalité, là est toute la question…

        Bref navrée pour cet étalage, il y a des jours ou le coeur est plus lourd que d’autres…
        J’espère en tout cas que vous trouverez chaussure à votre pied, mais n’oubliiez pas, le bonheur est avant tout en vous, cet autre qui arrive comme un cheveu sur la soupe parfois de manière inattendu, n’est que la cerise sur le gâteau :)! Bouger, aimez, vivez! Parfois le NF a besoin de se laisser aller sinon il sombre dans ses pensées et la recherche de cet idéal est alors source de beaucoup de peines à force de ne pas le trouver et l’espérer!
        Le temps passe vite, il y a sans doute un juste milieu à trouver?

        Bien à vous
        Kat

  3. tyayana dit :

    Bonsoir Kat,
    Désolée, j’ai une nouvelle fois laissé la conversation en plan, je n’ai pas toujours la disponibilité d’esprit pour répondre comme je souhaite le faire.
    Effectivement, nous ne sommes pas faciles à aborder (j’ai adoré le « marteau piqueur à plume » !!! 😉 ), mais nous essayons de rendre les choses plus faciles aux personnes que nous apprécions. Il arrive malgré tout que la peur nous inhibe… n’étant pas à la place de la personne que vous appréciez, je ne peux pas vous dire de quel ordre est le problème, mais ne négligez pas la peur que votre côté « bondissant d’une personne à l’autre avec enthousiasme » peut engendrer : nous aimons nous assurer du sérieux des personnes que nous intégrons à notre cercle proche !
    Pas de souci pour le partage, en tout cas, cet espace est là pour ça !
    Merci pour les vœux, je vous les renvoie…
    à bientôt !

    • kat dit :

      Bonjour Tyayana,
      pas de problème je commence à comprendre le fonctionnement l’INFJ: réponse moyenne à un sms 2/3 jours, mail 15jrs/1mois! Rien d’anormal lol pas d’inquiétude 🙂

      « Ne négligez pas la peur que votre côté « bondissant d’une personne à l’autre avec enthousiasme » peut engendrer… »

      Je le comprends et en même tps depuis que j’ai découvert mon profil MBTI et mon Enneatype, ça m’agace encore plus! Je retrouve cette énergie en effet et je comprends mieux certaines de mes réactions passées surtout à l’adolescence. Et heureusement j’ai évolué. Je ne suis pas qq un de superficiel et volage comme on le dépeint souvent et j’ai l’impression que je suis mise en boite parfois bien malgré moi parfois surtout quand on a ces connaissances…c’est d’autant plus frustrant de devoir faire ces preuves et montrer qu’on est « apte » quand on sait cela et qu’il n’en ai rien, du moins plus aujourd’hui! J’ai tellement l’habitude d’aller vite dans tout ce que j’entreprends. Vite ne veut pas toujours dire mal. C’est donc un genre de stéréotype en plus qu’il faut démonter en montrant pattes blanche…

      Je comprends alors mieux la nature de votre poste ou certains n’ont pas supporté cette mise à l’épreuve et ce temps demandé dont vous aviez tant besoin et qui finalement est plutôt source de « sagesse ».
      De se fait, je ne comprends vraiment pas comment on peut dire que INFJ et ENFP ont d’une bonne comptabilité car finalement tout les opposes (jusqu’à leur propres fonctions!)

      Je suis pas « sérieuse= je me prends pas la tête », je ne suis pas patiente, j’aime le jeu et les voyages et sortir rencontrer plein de gens nouveaux, ce qui ne veut pas dire faire n’importe quoi avec n’importe qui et n’importe comment!
      Est ce que cette espèce de connexion intense, limite mystique viendrai de votre NI dom et de mon NE dom? Ce qui créerai cette profondeur de discussion sans jamais manquer de sujet et qui malheureusement pour moi ne ferai qu’entretenir mon imagination galopante? Ou Fe versus FI?
      C’est la torture parfois LOL : je suis comme un diabétique fasse à un pot de chocolat :):):)

      Bon je crois bien qu’il va falloir que je refasse le plein de mèches à plumes et que je procède couche par couche à moins que je ne craque avant…

      Finalement nous avons un peut en commun la même peur de l’incompréhension et de la non acceptation chacun à notre niveau, ça doit être typique NF.

      Au plaisir 🙂

      • tyayana dit :

        hahaha, effectivement, vous avez tout compris… et je n’ai pas fait mieux que les fois précédentes, désolée !
        Vous avez tout à fait raison sur l’un des problèmes liés à la différenciation introversion / extraversion : on a tendance à la faire tourner à la caricature. Je sais que j’ai souvent du mal à ne pas considérer les extravertis comme « pas fiables ». C’est hyper réducteur et injuste, mais c’est ma tendance naturelle, parce que la plupart de mes proches sont des introvertis, que j’ai eu quelques expériences douloureuses avec des extravertis et que les descriptions des profils extravertis en ligne me font peur. Donc d’une certaine manière, vous devez bosser deux fois plus pour obtenir notre confiance… c’est vrai.

        En ce qui concerne la compatibilité… tout dépend de ce qu’on met derrière. La connexion est fascinante, on se comprend, on a envie de découvrir l’autre, beaucoup d’expériences similaires dans le relationnel. Par contre, au quotidien, c’est très difficile. Enfin, en tout cas, je sais que c’est le cas pour moi. Il y a un côté « on/off » dans votre relationnel d’après ce que j’ai observé : à fond sur nous pendant une semaine, découverte d’un autre truc – disparition complète, retour… c’est super déstabilisant. En général, mes relations ont un rythme, différent pour chaque personne, mais à peu près régulier (contact tous les trois jours/ une fois par semaine/ une fois par mois, moins…). Lorsque ce rythme change, c’est progressif. Mon expérience des extravertis, c’est que le rythme change… tout le temps, donc je ne sais jamais à quoi m’attendre, ce qui me stresse. Et puis il y a cette incertitude : la personne va-t-elle revenir, cette fois ?
        Je suis preneuse de toute explication de ce qui se passe dans votre tête dans ces moments-là si ça vous arrive aussi ! 😉

        Plutôt d’accord avec votre analyse, en tout cas… il faudrait sans doute que nous acceptions de lâcher-prise, d’admettre que la relation vaut la peine malgré l’incertitude… un travail à faire sur nous 🙂

      • kat dit :

        Bonsoir Tyayana,
        Pas de problème! Merci pour votre retour, je note votre rythme (env 1 fois par mois :))

        Très bien, je montrerai pattes blanches alors lol.

        J’ai relancé ma supposée INTP/J INFJ, même constat! Rejet et distance. Il fallait s’en douter, une fois ca va, 2 fois, faut pas pousser mémé dans les orties! En tout cas je me sens mieux et plus libérée car cette dépendance « affective cérébrale » n’était pas saine, moi aussi je dois apprendre le lâcher prise et laisser la vie faire…Mes envies, rêves, volontés et la réalité ne sont pas toujours réciproques! Que le ciel me vienne en aide!

        Pour le « côté « on/off » dans votre relationnel d’après ce que j’ai observé : à fond sur nous pendant une semaine, découverte d’un autre truc – disparition complète, retour… c’est super déstabilisant »

        Je vous le confirme et je comprends!!! En effet, je pense que mon Ne dom me pousse à la conquête du monde et de ces possibilités, autant sur les nouvelles expériences que les nouvelles rencontres! Plus Te tertiaire qui adore faire des plans, c’est un cocktail explosif! Ce qui ne veut pas dire qu’on ne vous aime pas, plus, ou moins ou qu’on est infidèle ou instable! Juste un besoin intense d’explorer le monde et de le comprendre ainsi que l’esprit humain si varié et enrichissant car tellement différent d’une personne à une autre…

        Pour la partie « incertitude : la personne va-t-elle revenir, cette fois ? »
        Pourquoi ne reviendrions nous pas si la situation est claire? Que ça soit dans une relation amical ou amoureuse, il n’y a pas vraiment de départ, justes des pauses parfois provoquées par l’une et/ou l’autre partie.
        Je prends mon dernier exemple : La demoiselle a signifié qu’elle n’avait pas changé d’avis depuis la 1ère fois et que cette fois ci, il faudrait peut être donner plus de temps et d’espace à la relation pour me requinquer! Mais qu’elle ne disparaitrait pas dans l’univers lol!
        Je m’adapte! D’un sms quotidien, je n’ai pas de news depuis une semaine, ce n’est pas ma volonté! Si je devais m’écouter, j’aurai continué comme avant avec comme simple différence de ne plus espérer et me laisser dominer par mon idéalisation et ma rêverie pour ne pas me laisser bouffer par une illusion! Le fait d’en parler était pour moi justement le fait de vouloir avancer, grandir et assainir la relation pour pouvoir la reprendre correctement,la réajuster pour la développer grâce à ce moment de partage et de vérité! (ne pas vouloir posséder l’autre ou se laisser posséder). Pendant cette semaine, oui je me suis occupé l’esprit à vaquer à d’autres rencontres et curiosités, mais l’envie de communication avec cette personne est toujours là même, même si l’attente que j’en avais n’est plus la même! Je viens donc de la relancer car cette connexion est importante pour moi et vous avez raison sur le fait de tout dépend de ce qu’on met derrière! La compatibilité intellectuelle est bien là, j’en suis intimement convaincu (ou alors Ne dom intuition pourri en action lol), mais pas le reste! Je peux en faire abstraction et me contenter d’une belle amitié si la personne me laisse progressivement rentrer dans sa coquille, car mon besoin de partage et de réciprocité est énorme! Par contre si on me laisse dehors trop longtemps, oui je vais me lasser et la je risque de ne pas revenir même amicalement!
        Cependant, je m’aperçois que mon authenticité et besoin de vérité n’y aide peut être pas car à chaque ouverture ou réouverture de sa part, j’ai eu besoin de me re-situer dans la relation, donc nouveau moment de doute et de latence de sa part pour de nouveau partager…En bon ENFP ennéatype 7 social, j’ai le sens du sacrifice et la capacité de passer rapidement à autre chose quand je le décide, ma ténacité est valable pour les bonnes, comme pour les mauvaises choses hélas! Mais tout le monde n’a pas cette capacité et vous les introvertis, vous avez besoin de temps, et d’autant plus à chacune de mes nouvelles boulettes relationnelles…La ça serait plutôt à moi de me demander si elle va revenir…
        Je ne supporte pas cette éventualité, donc je fais tout pour m’occuper et montrer que je suis capable de la gérer, cela passe forcément par une petite prise de distance mais qui m’est imposée!
        Si on part du principe que de son côté, les ressentis avaient été pareils, est ce qu’une fois toute ma curiosité étanchée j’aurai mis de la distance pour passer à autre chose?? Hum je ne sais pas pour être honnête, mais avant qu’elle soit étanché avec INTP/J INFJ, je pense que de long mois voir années pourraient passer! Notre N commun nous permet de refaire le monde à toute les sauces :). Auquel cas, cela ne signifierait aucunement désintérêt ou manque d’amour de ma part, mais besoin d’assouvir ces milliers d’idées à la seconde que j’ai dans la tête à vouloir explorer le monde et ses divers fonctionnements et ma volonté et besoin de les partager!
        Nous sommes des idéalistes, nous sommes plus dans nos têtes que dans nos pompes! Il faut savoir donner l’envie d’avoir envie et lutter contre la routine qui est souvent cause de séparation en amour ou de croyance que l’amour n’est plus là alors qu’il se construit petit à petit chaque jour! (cf voir précédent post sur état amour=x passion et amour)
        Selon moi, c’est le travail de toute une vie, mais oui la régularité et sans doute plus difficile à obtenir d’un extraverti qui a besoin de plus de stimulation extérieure! Et la routine a parfois aussi c’est bons côtés, mais je préfère parler de régularité dans l’effort ça me semble moins négatif comme mot! (ça me fait moins peur aussi lol, car pour moi routine rime avec ennui!!!)

        Je ne sais pas si je suis claire dans ma tentative d’argumentation lol, mais voila comment je peux expliquer ce qui se passe dans ma tête (on est plusieurs parfois c’est pas toujours simple :))
        Pour la partie : différenciation introversion / extraversion, je pourrai dire comme vous et faire d’un simple constat, un stéréotype! Mon ex introverti (ISFJ) m’a trahi malgré tout ses beaux principes, donc vous (les introvertis), n’êtes pas fiables! Faut vous arracher les mots de la bouche pour communiquer et une fois fait on est même pas sur du résultat!
        Ca serait un peu réducteur comme conclusion et je ne peux pas me résoudre à cela surtout quand on a connaissance des différents types de comportement et des fonctions de chacun!
        Chaque description est à prendre avec des pincettes! Cela dégrossi certains traits, mais nous sommes tellement plus en fonction de nos expériences, blessures, environnement et éducation…
        On ne peut pas restreindre une personne à une description général et en avoir peur!
        Je sais bien que vous êtes de nature farouche, mais votre intelligence et capacité d’adaptation et d’intuition sont largement en mesure de dépasser tout cela pour vous permettre de passer à l’action et vous faire votre propre opinion sans être gênés par d’éventuels à priori! (après avoir longuement réfléchis hahaha!!!) Vous avez vous aussi normalement une bonne capacité d’adaptation même si le changement vous fait peur! Surtout avec vos connaissances en MBTI et enneagramme!
        Moi je dois réfléchir plus avant d’agir et vous peut être un peu moins afin de laisser la peur et le doute au placard 🙂

        Selon vous, d’où vient se grand besoin de temps et vos incertitudes face à ce genre de situations et énergumène comme moi mis à part les profils plus ou moins justes d’internet? 🙂

        Au plaisir de vous lire.
        bonne soirée Kat

      • tyayana dit :

        Bonjour Kat !
        Merci pour les explications sur le fonctionnement des extravertis ! Pour votre introvertie, je ne sais pas où ça en est, mais si vraiment elle n’est pas intéressée sur le plan amoureux et que vous lui répétez à chaque fois que vous oui, c’est un peu risqué. Elle risque prendre plus de distance en se disant que vous n’arrivez pas à gérer la situation et que ça lui met la pression (Rien de plus désagréable que devoir surveiller ses moindres gestes et paroles pour ne pas envoyer un signal qui serait mal compris par l’autre). Prudence, donc ! il vaut mieux la laisser venir. Quant à la question de notre besoin de temps et nos incertitudes, eh bien… le besoin de temps vient très clairement du combo caractère introverti (donc discret) + énorme besoin de partage. En gros, quand on ouvre la vanne, on ne fait pas trop le tri de ce qu’on raconte, donc on préfère bien explorer le territoire avant pour s’assurer que notre inondation ne fera pas de dégâts, ni pour vous, ni pour nous. L’incertitude naît certainement d’une attente et d’un manque de confiance en nous. Plus on attache de prix à la relation, plus on a envie d’être rassuré sur son devenir, et moins on a confiance en notre capacité à attirer et garder une personne qui nous plaît, plus on doute du fait qu’elle va revenir vers nous. D’où reproches et comportements idiots… je prends souvent un exemple bouddhiste, selon lequel il y a de façon de tenir quelque chose : vous pouvez la tenir serrée dans votre poing, paume vers le bas, et vous savez que si vous ouvrez la main, elle va tomber et peut-être se casser, vous aller la perdre… ou bien vous pouvez la tenir posée sur votre paume tournée vers le haut, main ouverte. Vous ne risquez pas de l’écrabouiller, elle est libre de partir emportée par le vent et de revenir… ou pas. Il est bien évident que la seconde méthode est plus respectueuse, mais c’est une tendance humaine de vouloir enserrer ce qu’on aime pour le garder tout contre soi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s