Interview de Carl Gustav Jung sur les fonctions et surtout l’intuition introvertie

J’ai fait une traduction assez littérale de la vidéo, en vitesse, sur les points les plus intéressants à mon goût…  entre crochets, il y a les parties dont je n’étais pas sûre ou que je n’ai pas comprises (achhh, tscherman axxent !! ) :

« Il y a des gens très équilibrés… les classifications ne sont qu’un point de repère. Ma construction typologique est seulement une sorte d’orientation. Il y a un facteur introversion et un facteur extraversion. La classification des individus ne veut rien dire, rien du tout. Ce n’est qu’un instrument pour les psychologues pragmatiques.

Très souvent, un introverti épouse un extraverti, pour compenser, ou bien un certain type épouse son contre-type pour la complémentarité ».

Sur les fonctions : « Sensation vous dit qu’il y a quelque chose, Thinking vous dit ce que c’est, Feeling vous dit si c’est agréable ou pas, et Intuition, là, il y a une difficulté. En général, vous ne savez pas comment l’intuition fonctionne. Quand quelqu’un a un pressentiment, vous ne pouvez pas dire d’où il vient […] c’est une perception par des liens intermédiaires et vous n’avez que le résultat de cette chaîne d’association. Parfois vous réussissez à trouver [les liens intermédiaires] mais le plus souvent, non. Donc ma définition est que l’intuition est une perception par voie ou moyen de l’inconscient. C’est ce que je peux trouver de plus proche de ce que c’est.

C’est une fonction très importante parce que, quand vous vivez dans des conditions primitives, beaucoup de choses imprévisibles peuvent se passer, et là, vous avez besoin de votre intuition, parce que vous ne pouvez pas savoir ce qui va se passer grâce à votre perception.

Question : quelle différence entre un intuitif extraverti et introverti ?

Eh bien, vous avez choisi un cas assez difficile, parce que l’un des cas les plus difficile est l’intuitif introverti. […] L’introverti est plus difficile parce que son intuition porte sur les facteurs introvertis, son monde intérieur et bien sûr, c’est très difficile à comprendre. Parce que ce qu’il voit est très inhabituel, et il n’aime pas en parler. Si il n’est pas idiot, parce qu’il gâcherait son propre futur [jeu] en disant ce qu’il voit, parce que les gens ne le comprendraient pas ».

Il prend l’exemple d’une patiente qui lui a dit avoir un serpent dans l’abdomen, en précisant que ce n’était pas à prendre au sens littéral. « […] elle ne peut pas parler de son expérience, bien sûr, parce que tout le monde la prendrait pour une folle. Moi-même, j’étais assez choqué, j’ai pensé à de la schizophrénie.

Si un intuitif introverti disait ce qu’il pense vraiment, pratiquement personne ne comprendrait, ils seraient incompris et donc ils apprennent à garder ces choses pour eux et vous ne les entendrez pratiquement jamais parler de ces choses. C’est le plus grand avantage, mais c’est le plus [petit?] des avantages sous d’autres aspects. Les [docteurs?] parlent des expériences qu’ils ont sur ce plan, mais aussi sur celui des relations humaines. Par exemple, ils sont mis en présence de quelqu’un qu’ils ne connaissent pas, et ils ont des images intérieures, et ces images intérieures leur donnent une image plus ou moins complète de l’approche de leur partenaire, mais il peut aussi arriver qu’ils se trouvent en présence de quelqu’un qu’ils ne connaissent pas du tout, et ils connaissent une partie importante de [?] de cette personne et ils ne le savent pas [?]. L’intuitif introverti a en un sens une vie très difficile, quoique l’une des plus intéressantes, mais il est souvent difficile d’obtenir leur confiance. 

C’est une sorte de squelette auquel vous devez ajouter la chair ou qui serait défini par des points de triangulation… ce qui ne veut pas dire que le contenu, ce sont les points de triangulation, c’est seulement pour avoir une idée des distances. Donc c’est un moyen pour une fin, pour des cas pratiques ».

 

Cet article, publié dans Vidéos, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Interview de Carl Gustav Jung sur les fonctions et surtout l’intuition introvertie

  1. Merciiiii pour cette traduction ♡
    J’avais essayé d’écouter la vidéo (et étais arrivée à un tiers de sa durée), mais entre l’accent, la qualité de la vidéo, et la qualité de l’audio, j’avais fini par l’arrêter alors que le sujet m’intéressait !

    – Je ne suis pas (DU TOUT) d’accord pour le couple introverti(e) / extraverti(e). Mais, bien sûr, je ne peux parler qu’en mon nom 😊
    J’ai été en couple avec des introvertis et des extravertis (avant de connaitre le MBTI, et de savoir ce qu’est l’extraversion / l’introversion) : sans me mettre de « règle absolue » (on ne maitrise pas les lois de l’amour !), je crois que je ne pourrai pas vivre une relation longue, stable et saine avec un extraverti. Ils me sont ÉPUISANTS 🙈😇 A vouloir parler tout le temps (OMG, ce « small talk » me tue de plus en plus, l’âge passant !), sortir souvent, voir plein de gens, faire mille activités à l’extérieur, et voyager à tout bout de champs… 😲
    Ce qui est amusant, c’est qu’à chaque fois que j’ai été en couple avec un introverti, c’est MOI qui agissait le plus comme une extravertie du couple (classique chez les INFJs et les ISFJs, souvent confondus par l’extérieur par des extravertis) : je ressentais plus souvent le besoin de sortir (nature, forêt, ballade, etc.) qu’eux.

    – Pour l’Intuition : je ne suis ni psy, ni experte… mais je croyais que l’Intuition était simplement une plus grande capacité à saisir / décoder (inconsciemment) des signes de langages non verbaux (un geste, une intonation de voix changeante, un regard fuyant, etc.) ?

    Belle journée !

    • tyayana dit :

      Merci Mély !!! Désolée de répondre si tard ! tant mieux si la trad. t’as été utile, c’est le but.
      Je tends à rejoindre ton avis sur les relations avec introvertis et extravertis. Effectivement, nous avons tendance à fuir les extrêmes, donc je pense que si notre partenaire nous en présente un, nous allons presque sans y penser rééquilibrer les choses (agir de façon un peu plus introvertie ou un peu plus extravertie).
      Personnellement, je ne sais absolument pas où j’en suis 😉 ! parfois, j’ai l’impression d’être de plus en plus introvertie, mais d’un autre côté, je me force aussi un peu plus à sortir lorsque j’ai des occasions. Je fatigue vite, mais je suis reconnaissante à un extraverti de m’apporter de l’énergie et les sujets de conversation qui ne me viennent pas naturellement. Je crois que ça fait quelque temps que je n’ai pas fréquenté un inconnu introverti… il faudrait ptêt que j’en trouve un pour réessayer ?! 😉
      Pour l’intuition, je ne suis pas mieux placée que toi pour en parler. Peut-être qu’on peut considérer deux niveaux, en quelque sorte : un niveau « décodage » qui serait basé sur la sensation extravertie « consciente » (le comportement non-verbal) et un niveau inconscient qui puiserait dans le symbolisme et l’inconscient collectif et qu’on ne serait vraiment pas en mesure d’expliquer (les rêves ou associations d’idées) ? ou alors un état qui évolue de l’un vers l’autre ? par exemple, il m’est arrivé de comprendre à postériori un ressenti parce que la personne dont j’avais perçu quelque chose me donnait des clés d’explication. Avant ça, je ne savais même pas si mon ressenti était correct. Honnêtement, je ne comprends pas bien moi même comment ça fonctionne…

  2. chamaletcyril dit :

    Heureusement une intuition introvertie peut parler librement avec une autre intuition introvertie 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s